La stimulation ovarienne

Echographie d’un ovaire montrant la présence de plusieurs follicules,
Image échographique d'un ovaire

La chance d'obtenir une grossesse par fécondationFusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; la fécondation naturelle a lieu dans les trompes. in vitroExpression latine signifiant “dans un verre” par exemple dans une éprouvette, par opposition aux processus se déroulant à l’intérieur du corps. (FIVFIV, FIVETE ou Fécondation in vitro: Fécondation à l’extérieur du corps, pour laquelle on induit à l’aide de gonadotrophines le développement de plusieurs follicules ovariens. Les ovocytes (ovules) arrivant ainsi à maturité sont prélevés de l’ovaire, puis mélangés 4 à 6 heures plus tard au sperme du partenaire. Pour permettre la division cellulaire, les ovocytes fécondés sont conservés 2 à 6 jours dans un milieu protégé. Les embryons sont ensuite transférés dans l’utérus de la patiente pour la nidation.) est corrélée au nombre de zygotes obtenus qui, à son tour, dépend du nombre d’ovocytes récoltés. Par conséquent, une stimulation ovarienneTraitement médical ayant pour but de stimuler, dans les ovaires, la croissance et le développement folliculaire. Ce traitement permet généralement d'amener à maturité plusieurs ovocytes. est indispensable. Divers protocoles et principes actifs ont été utilisés jusqu’à ce jour (citrate de clomifèneSubstance d’une structure voisine de celle des oestrogènes, utilisée pour déclencher la maturation de l’ovule., HMGDe l’anglais “Human menopausal gonodatrophin”. Gonadotrophine ménopausique humaine. Mélange d’hormones obtenu à partir de l’urine de femmes ménopausées, puis purifié et traité pour le traitement de la stérilité. L’HMG contient l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH)., FSHHormone folliculo-stimulante. Hormone sécrétée par l’hypophyse stimulant chez la femme la croissance des follicules dans l’ovaire et chez l’homme le développement des spermatozoïdes. purifiée, FSHHormone folliculo-stimulante. Hormone sécrétée par l’hypophyse stimulant chez la femme la croissance des follicules dans l’ovaire et chez l’homme le développement des spermatozoïdes. recombinante, agonistes ou antagonistes de la GnRH); ils visent tous à obtenir un nombre optimal d’ovocytes matures.

Dans la grande majorité des cas, un protocole associant un nombre minimal d'injections (protocole antagoniste) sera proposé. D’autres protocoles sont réservés à des cas particuliers, tels que les patientes hyper- ou hypo-répondeuses. Les spécificités du traitement choisi sont présentées par le médecin avant toute stimulationStimulation ovarienne. Traitement médical ayant pour but de stimuler, dans les ovaires, la croissance et le développement folliculaire. Ce traitement permet généralement d'amener à maturité plusieurs ovocytes.. Il n’existe pas de protocole de routine et les raisons du choix d’un protocole différent sont expliquées spécifiquement aux patients selon leur situation clinique propre.

Pour stimuler les ovairesDeux glandes de la taille d’un pruneau (3 à 5 cm), situées de part et d’autre de l’utérus, dans lesquelles se trouvent les ovules. Les ovaires produisent les hormones sexuelles féminines oestrogène et progestérone. et la production de plusieurs ovocytes, deux familles de médicaments sont utilisés.

  1. Une hormone folliculo-stimulante, administrée quotidiennement sous forme d’injection sous-cutanée, induit la croissance des follicules ovariens et la maturation des ovocytes. La croissance de ces follicules est suivie par des échographies (voir photo) et parfois par des dosages sanguins d’hormonesSubstances sécrétées par les glandes endocrines. Les hormones servent de messagers chimiques pour la régulation de processus métaboliques dans l’ensemble de l’organisme..
  2. Une autre injection sous-cutanée sera préscrite pendant le traitement, ayant pour but d'éviter une ovulationLibération de l’ovule. Un follicule parvenu à maturité éclate, expulsant l’ovule qu’il contient dans la trompe. Ceci se produit généralement vers le milieu du cycle menstruel. précoce.

L'étape suivante dans le traitement est le déclenchement de l'ovulationLibération de l’ovule. Un follicule parvenu à maturité éclate, expulsant l’ovule qu’il contient dans la trompe. Ceci se produit généralement vers le milieu du cycle menstruel. (voir colonne de gauche)

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80