Mise en fécondation

En FIVFIV, FIVETE ou Fécondation in vitro: Fécondation à l’extérieur du corps, pour laquelle on induit à l’aide de gonadotrophines le développement de plusieurs follicules ovariens. Les ovocytes (ovules) arrivant ainsi à maturité sont prélevés de l’ovaire, puis mélangés 4 à 6 heures plus tard au sperme du partenaire. Pour permettre la division cellulaire, les ovocytes fécondés sont conservés 2 à 6 jours dans un milieu protégé. Les embryons sont ensuite transférés dans l’utérus de la patiente pour la nidation. classique, quelques heures après le prélèvement des ovocytes (OPUde l’anglais “Oocyte Pick-Up”. Prélèvement d’ovocytes dans les follicules ovariens chez la femme pour la fécondation in vitro. De nos jours, le recueil ovocytaire par voie vaginale, sous contrôle échographique, est la méthode la plus usuelle.), 50’000 spermatozoïdes sont mis en présence de chaque complexe cumulus-ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement.. Cette mise en fécondationFusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; la fécondation naturelle a lieu dans les trompes. est réalisée dans une boîte de culture. Chaque boîte est identifiée avec le nom des patients et mise à incuber à 37°C dans un incubateur spécial.

L'ICSI

L’injection intra-cytoplasmique d’un spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. a été développée à l’Université Libre de Bruxelles dans le Centre du Professeur A.C. Van Steirteghem. Utilisée chez l’homme pour la première fois en 1991-1992, elle est aujourd’hui appliquée par tous les Centres de PMAProcréation Médicalement Assistée. dans le monde entier. Elle permet d’améliorer les taux de fécondationFusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; la fécondation naturelle a lieu dans les trompes. et de grossesse chez les patients présentant une infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. d’origine masculine.

Réalisée à l’aide de micromanipulateurs sous contrôle microscopique, l’ICSIDe l’anglais “Intra-Cytoplasmic Sperm Injection”. Injection intracytoplasmique de spermatozoïde. Fécondation assistée par microscope, où l’on injecte un spermatozoïde unique directement dans l’ovocyte. L’ICSI est indiquée en cas de problème de la fertilité masculine, donc si l’on ne trouve que très peu de spermatozoïdes normaux dans le sperme ou que la capacité de fécondation des spermatozoïdes est extrêmement réduite. nécessite une longue expertise. Un spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. mobile et d’aspect morphologique normal est sélectionné, puis immobilisé par fracture du flagelle. L’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. préalablement débarassé des cellules nourricières qui l’entourent est à son tour fixé à une micropipette de maintien. La pipette d’injection contenant le spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. est alors introduite dans l’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement., et après s’être assuré que la membraneEnveloppe d’une cellule, surface de séparation. de l’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. est bien percée, le spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. est délicatement déposé, puis la pipette retirée.

Microscope et micromanipulateurs pour l’ICSI
Microscope et micromanipulateurs pour l’ICSI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ICSIen vidéo

Ce petit film retrace les étapes principales d’une injection intracytoplasmique:

  1. recherche d’un spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. mobile (le mouvement est ralenti par la solution visqueuse de PVP),
  2. la pointe de la pipette est utilisée pour casser le flagelle,
  3. le spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. immobilisé est aspiré dans la pipette (le flagelle en premier),
  4. la pipette est déplacée à proximité d’un ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement., qui est fixé à une pipette de succion (le globule polaire est diposé à 12 ou 6 h),
  5. la pipette d’injection est introduite dans l’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. au niveau de l’équateur,
  6. une aspiration permet de rompre la membraneEnveloppe d’une cellule, surface de séparation. de l’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement.,
  7. le spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. est délicatement déposé dans l’ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. avec un minimum de liquide

Séquence d’une ICSI: A. Identification du spermatozoïde, B. Rupture du flagelle, C. Aspiration dans la pipette, D. Approche de l’ovocyte, E. Insertion de la pipette et rupture de l’oolemme, F. Insertion du spermatozoïde

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80