Définition de l'infertilité

L'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. correspond à une aptitude diminuée à concevoir et à engendrer une descendance. De manière plus spécifique, elle correspond à l'inaptitude de concevoir après une année de rapports sexuels réguliers.

Les causes de l'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. sont multiples. Elles peuvent être ramenées dans 30% des cas à un problème féminin, dans 30% à une problème masculin, dans 30% à une origine masculine et féminine et dans 10% à une cause inconnue.

La plupart des types d'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. peuvent être traités, soit par des procédures médicales (opérations, traitements médicamenteux), par des techniques de laboratoire (fécondationFusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; la fécondation naturelle a lieu dans les trompes. in vitroExpression latine signifiant “dans un verre” par exemple dans une éprouvette, par opposition aux processus se déroulant à l’intérieur du corps., injection intracytoplasmique de spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins., etc...) ou par une surveillance accrue de la grossesse dans un environnement spécialisé.

L'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. est en augmentation dans de nombreux pays. L'âge moyen des femmes accouchant de leur premier enfant augmente depuis les années 70. De nombreux paramètres expliquent cette situation: 1) le recours à la contraception permet de reculer le moment où le premier enfant est conçu, 2) le réajustement des priorités dans nos sociétés modernes place le désir de concevoir après celui de réussir sur le plan professionnel.

Pour concevoir, une femme doit ovuler, c'est-à-dire relâcher depuis l'ovaire un ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. mature qui est rapidement pris en charge par les trompes. Elle doit ensuite avoir un rapport sexuel durant les 24 heures qui suivent, au cours duquel l'homme déposera dans son vagin quelques millions de spermatozoïdes. Seule une partie de ces spermatozoïdes, les plus mobiles pourront traverser le col de l'utérusOrgane en forme de poire renfermant et nourrissant le foetus pendant la grossesse, qui se contracte de manière puissante et rythmique à la naissance pour expulser le foetus. et migrer jusqu'aux trompes où la fécondationFusion d’un ovule et d’un spermatozoïde; la fécondation naturelle a lieu dans les trompes. aura lieu. L'embryonTerme désignant les stades précoces de développement de la conception jusqu’à la huitième semaine de grossesse. Dès la première division cellulaire, le stade bicellulaire, on parle d’embryon. issu de la fusion du spermatozoïdeCellule reproductive produite par les organes génitaux masculins. avec l'ovocyteCellule reproductive féminine. A la naissance, les ovaires contiennent 1 à 2 millions d’ovocytes; à la puberté, il n’en reste plus que 400 000 à 500 000. 400 à 500 seulement parviendront à maturité/à l’ovulation “un par mois” jusqu’à la ménopause. Tous les autres dégénèrent à divers stades de développement. commencera à se diviser de très nombreuses fois avant de pouvoir éclore et s'implanter, entre le 7ème et le 10ème jour, dans la muqueuse utérineVoir endomètre.. Par la suite, durant 9 mois, l'embryonTerme désignant les stades précoces de développement de la conception jusqu’à la huitième semaine de grossesse. Dès la première division cellulaire, le stade bicellulaire, on parle d’embryon. puis le foetusTerme désignant le produit de la conception dans le corps maternel une fois que les organes se sont formés, c’est-à-dire après le 3ème mois. se développeront pour permettre la naissance d'un enfant.

Il apparaît donc clairement que l'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité. concerne aussi bien l’homme que la femme. C'est pourquoi il est important que les deux partenaires soient associés à l'identification des causes et au traitement de leur problème.

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80