Rapports sexuels dirigés

Les rapports sexuels dirigés (RSD) constituent le premier type de traitement envisagé lors d'infertilitéImpossibilité de se reproduire. L’infertilité n’a pas le caractère définitif de la stérilité., si les conditions suivantes sont remplies:

Une stimulation ovarienneTraitement médical ayant pour but de stimuler, dans les ovaires, la croissance et le développement folliculaire. Ce traitement permet généralement d'amener à maturité plusieurs ovocytes. peut être associée aux rapports sexuels dirigés. Elle permet de palier à un problème hormonal et vise soit à rétablir une ovulationLibération de l’ovule. Un follicule parvenu à maturité éclate, expulsant l’ovule qu’il contient dans la trompe. Ceci se produit généralement vers le milieu du cycle menstruel., soit à augmenter le nombre de follicules arrivant à maturité. Elle soutient également la préparation de l’endomètreMuqueuse de la paroi intérieure de l’utérus. Pendant le cycle menstruel, la muqueuse utérine se construit jusqu’au moment de l’ovulation. S’il y a fécondation, l’ovule peut s’implanter dans l’utérus; dans le cas contraire, les règles apparaissent. La muqueuse qui s’était épaissie en vue de la nidation de l’ovule fécondé dégénère et est expulsée de l’utérus sous forme d’hémorragie. pour l’implantationProcessus dans lequel l’ovule fécondé, dans la phase précoce du développement prénatal, pénètre dans la muqueuse utérine et s’y installe (nidation). de l’embryonTerme désignant les stades précoces de développement de la conception jusqu’à la huitième semaine de grossesse. Dès la première division cellulaire, le stade bicellulaire, on parle d’embryon.. La stimulationStimulation ovarienne. Traitement médical ayant pour but de stimuler, dans les ovaires, la croissance et le développement folliculaire. Ce traitement permet généralement d'amener à maturité plusieurs ovocytes. fait appel à des médicaments, tel que le citrate de clomiphene, ou à des injections d’hormonesSubstances sécrétées par les glandes endocrines. Les hormones servent de messagers chimiques pour la régulation de processus métaboliques dans l’ensemble de l’organisme. (hormone folliculo-stimulante, FSHHormone folliculo-stimulante. Hormone sécrétée par l’hypophyse stimulant chez la femme la croissance des follicules dans l’ovaire et chez l’homme le développement des spermatozoïdes.; hormone lutéinisante, LHHormone lutéinisante. Hormone sécrétée par l’hypophyse, déclenchant d’une part l’expulsion de l’ovule par le follicule mûr et stimulant d’autre part la production de progestérone par le corps jaune.; hormone de grossesse, hCGHormone chorionique gonadotrope humaine. Hormone produite par le placenta pendant la grossesse. Elle provoque la sécrétion d’oestrogènes et de progestérone par le corps jaune pour soutenir la croissance de la muqueuse utérine. En outre, elle évite la menstruation dans les premiers jours de la grossesse.).
 Ces injections sont administrées par voie sous-cutanée, généralement par la patiente elle-même ou par son partenaire. Dans tous les cas, lorsqu’une stimulationStimulation ovarienne. Traitement médical ayant pour but de stimuler, dans les ovaires, la croissance et le développement folliculaire. Ce traitement permet généralement d'amener à maturité plusieurs ovocytes. est entreprise, des échographies permettent au médecin de s’assurer que la réponse ovarienne reste contrôlée et que le risque de grossesse multiple est acceptable.

Le moment opportun pour les rapports sexuels peut être déterminé par plusieurs méthodes:

  1. le dosage d'hormonesSubstances sécrétées par les glandes endocrines. Les hormones servent de messagers chimiques pour la régulation de processus métaboliques dans l’ensemble de l’organisme. (E2, P, LHHormone lutéinisante. Hormone sécrétée par l’hypophyse, déclenchant d’une part l’expulsion de l’ovule par le follicule mûr et stimulant d’autre part la production de progestérone par le corps jaune.) dans le sang,
  2. une échographie des ovairesDeux glandes de la taille d’un pruneau (3 à 5 cm), situées de part et d’autre de l’utérus, dans lesquelles se trouvent les ovules. Les ovaires produisent les hormones sexuelles féminines oestrogène et progestérone.,
  3. la détection du pic de LH dans les urines,
  4. l'administration de hCGHormone chorionique gonadotrope humaine. Hormone produite par le placenta pendant la grossesse. Elle provoque la sécrétion d’oestrogènes et de progestérone par le corps jaune pour soutenir la croissance de la muqueuse utérine. En outre, elle évite la menstruation dans les premiers jours de la grossesse..
Illustration du parcours des gamètes (schéma par Merck Serono)
Illustration du parcours des gamètes (schéma par Merck Serono)

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80