Questions fréquentes

Ai-je besoin d’être en couple pour vitrifier mes ovocytes?

Non. La vitrification d’ovocytes s’adresse à toutes les femmes en âge de procréer, célibataire ou en couple, désirant préserver leur fertilité.

Peut-on vitrifier ses ovocytes à n’importe quel âge ?

Non. Le nombre d’ovocytes recueillis ainsi que leur qualité diminuent avec l’âge. C’est pourquoi une évaluation de la réserve ovarienne sera effectuée initialement.

L'âge de la patiente influence le résultat de la vitrification ainsi que les chances de grossesses ultérieures. Dans la majorité des cas, cette technique n’est plus applicable au-delà de 38 ans.

L’idéal serait de vitrifier ses ovocytes avant 35 ans.

Et les enfants dans tout ça ?

Les données actuelles portant sur plusieurs milliers d’enfants dans le monde, nés après fécondation d’ovocytes qui ont été cryoconservés par vitrification, ne montrent pas un taux d’anomalies différent de celui observé pour n’importe quelle technique de procréation médicalement assistée: http://www.cpma.ch/fr/patients/risks/index.html

Pourrais-je quand même concevoir naturellement ?

Oui, si bien sûr il n’existe pas de facteurs affectant la fertilité naturelle du couple. Dans cette situation, la conception naturelle reste la meilleure façon de concevoir un enfant.

Lorsque la fertilité de la femme diminue avec l’âge, l’utilisation de ses ovocytes vitrifiés, alors qu’elle était plus jeune, offre une chance supplémentaire de grossesse.

La stimulation et la vitrification altèrent-elles ma fertilité naturelle ?

Non. La stimulation ovarienne puis la vitrification ovocytaire n‘altèrent pas la réserve ovarienne préexistante de la femme.

Existe-t-il des effets secondaires ?

Les effets secondaires possibles sont relatifs à la stimulation ou au prélèvement ovarien. Pour plus de détails, vous pouvez vous rendre sur la page: http://www.cpma.ch/fr/patients/risks/index.html

Suis-je assurée d’avoir un enfant quand je le souhaite ?

Même si les résultats sont très encourageants, aucune technique, si fiable soit-elle, ne peut donner l’assurance d’un tel succès.

Existe-t-il des différences entre la congélation lente et la vitrification ?

Oui. Actuellement, il existe 2 types de techniques pour cryoconserver des gamètes : la congélation lente et la vitrification.

La congélation lente nécessite un automate particulier. Cette méthode est mal adaptée à la congélation d’ovocytes.

La vitrification est une procédure manuelle. La descente en température ultra-rapide permet d’obtenir un état vitreux quasi instantané des ovocytes. Cette rapidité évite la formation de cristaux de glace et permet d’obtenir des taux de survie ovocytaire nettement supérieurs à la congélation lente. Supériorité confirmée par de nombreuses études scientifiques.

S’agit-il d’une technique récente ?

Non. La vitrification ovocytaire est utilisée pour l’être humain depuis les années 1990. Son développement international s’est mis en place dès le début des années 2000, avec l’arrivée de nouveaux systèmes de congélation.

Combien d'ovocytes seront vitrifiés?

Le nombre d’ovocytes pouvant être vitrifiés sera très différent d’une femme à l’autre. Il peut varier de quelques-uns à plusieurs dizaines, par cycle de stimulation.

Le nombre d’ovocytes recueillis sera dépendant de la réserve ovarienne. Cette réserve varie d’une femme à l’autre, mais également avec l’âge de la patiente.

Le recours à plusieurs collectes d’ovocytes peut-être nécessaire pour offrir le plus de chance d’obtenir une grossesse.

Tous les ovocytes récoltés seront-ils vitrifiés ?

Tous les ovocytes récoltés au stade de métaphase II peuvent être vitrifiés. Mais il arrive qu’une partie des ovocytes recueillis soient immatures et ne peuvent être vitrifiés : ils ne sont pas aptes à la fécondation. 

Combien de temps les ovocytes peuvent rester congelés ?

La qualité des ovocytes ne s’altère pas avec la durée de congélation.

En Suisse, la durée légale de conservation est de 5 ans, renouvelable dans certaines circonstances cliniques pour encore 5 ans.

Comment puis-je utiliser mes ovocytes par la suite ?

Conformément à la loi suisse, la femme qui décide de dévitrifier (décongeler) ses ovocytes pour avoir un enfant doit être en couple avec un homme. La fécondation des ovocytes dévitrifiés ne peut être obtenue que par la technique de l’ ICSI.

Suis-je obligée d’utiliser mes ovocytes vitrifiés ?

Non. Vous pouvez demander leur destruction à tout moment.

Remarque : Ils sont la propriété de la patiente, néanmoins celle-ci n’a pas la liberté d’en faire ce qu’elle veut (limite légale conservation, interdiction du don…).

Quels sont les risques pour mes ovocytes ?

La vitrification peut induire des dommages dans la structure des cellules cryoconservées. Malgré toutes les précautions prises, ces dommages sont parfois irréversibles et se traduisent par une lyse des ovocytes ou une absence de fécondation ou de développement. Ces altérations peuvent être liées à la technique, mais aussi au potentiel de développement propre à chaque ovocyte.

Quel est le coût de la vitrification ?

Les coûts sont résumés dans le deuxième tablaeau de notre page web :

http://www.cpma.ch/fr/patients/costs.html

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80