L'hystéroscopie (HSS)

L’hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. a pour but d’investiguer l’intérieur de la cavité utérine. De même que l’hystérosalpingographieExamen radiologique de l’utérus et des trompes, notamment pour vérifier la perméabilité des trompes., l’hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. (HSS) est pratiquée en début de cycle après une désinfection vaginale et sous prophylaxie antibiotique.

L’hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. consiste à introduire par la voie vaginale puis dans le col utérin une fibre optique de 5 mm de diamètre appelée hystéroscope. Cet hystéroscope permet de visualiser la cavité utérine et l’arrivée des trompes dans cette dernière. Cette investigation est effectuée en salle d’opération sous sédation ou anesthésie locale.

L’hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. peut être associée à un curetage ou une laparoscopieVoir endoscopie.. Elle peut être suivie d’une hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. opératoire. Dans cette situation l’hystéroscope utilisé est d’un diamètre plus important (8-10mm) et nécessite une dilatation du col. Il permet de réséquer des excroissances intrautérines (polype, myomeTumeur bénigne dans la musculature de l’utérus.) ou de traiter certaines malformations (septum).

Les complications de l’hystéroscopieExamen endoscopique de la cavité utérine au moyen d’un endoscope spécial. sont rares et consistent principalement en un risque de perforation utérine et d’infection.

CPMA, Rue de la Vigie 5, 1003 Lausanne, tél: 021 321 15 80